CA BOUGE DU CÔTÉ DES COLLECTIFS DE SOUND SYSTEMS !

Alors que la répression est grimpée en flèche depuis quelques mois, nous, collectifs régionaux de Sound Systems avons décidé d’interroger le nouveau gouvernement sur sa politique à venir concernant la Fête Libre. 

Un courrier signé de la Coordination Nationale des Collectifs des Sound Systems, une entité regroupant le Collectif de la Fête Libre (Sud/Sud-Ouest), le Collectif des Sound System d’Ile-de-France, le Collectif des Insoumis, le Collectif Résistance Centre, le Collectif des Sound-Systems de L’Ouest, le Collectif Bourgogne Auvergne, le Collectif 18KX (Région Centre) et le Collectif Réagissons, a été adressé au Premier Ministre cette semaine.

Nous avons rappelé nos revendications :
• Arrêt définitif des saisies de matériel de sonorisation et suppression de l’amendement Mariani,
• Arrêt des procédures abusives contre les organisateurs et les participants,
• Annulation des procédures en cours et la restitution du matériel saisi,
• La possibilité d’avoir accès à des terrains publics inutilisés et exploitables pour nos évènements,
• Un appui dans l’ouverture d’une concertation nationale avec les élus locaux,
• Un vrai soutien pour les actions de Réduction Des Risques au sein de nos manifestations,
• La reconnaissance de la Fête Libre en tant que pratique culturelle amateur.

Puis nous avons proposé un rendez-vous pour expliquer notre position et nos propositions de sortie de crise. Même si nous sommes méfiants quant à la volonté réelle de ce gouvernement de travailler dans la concertation, il nous paraissait indispensable de proposer un temps d’échange et de dialogue en ce début de quinquennat.

Dans le même temps, et car nous avons étés déjà déçus par le passé, nous avons décidé de renforcer notre cohésion et notre capacité de coordonner nos actions sur la France entière. Pour cela, une coordination nationale est mise en place. Elle aura pour mission de permettre aux collectifs de mieux communiquer entre eux.

Les collectifs de toute la France seront aussi invités aux Rencontres Nationales de la Fête Libre qui auront lieu en septembre prochain et qui seront l’occasion pour tous de se voir, de travailler ensemble à l’avenir de la fête libre et de rendre notre mouvement plus fort.

Enfin, nous avons redéfini les règles de fonctionnement du Fonds de Soutien Juridique des Sound Systems, en concertation avec Freeform. A partir de cet été, chaque collectif aura un de ses membres au sein du comité de pilotage du fonds pour mieux défendre les sons et être au plus proche d’eux dans leurs galères !

Ca bouge donc et on vous tiendra au courant des suites de ce courrier et des détails pour les rencontres.