Faute de train pour rejoindre leur rave, 150 teufeurs ont dormi dans les gares des Aubrais et d’Orléans

La nuit de samedi à dimanche a été mouvementée dans les gares des Aubrais et d’Orléans : quelque 150 teufeurs y ont passé la nuit, faute de pouvoir rejoindre la rave organisée à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire).

Ils voulaient faire la fête, ils ont finalement dormi dans des gares. Dans la nuit de samedi 10 à dimanche 11 mars, environ 150 raveurs ont voulu monter à bord du Paris-Tours en gare des Aubrais, direction Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire) où se déroulait une rave-party.

Face à cet afflux d’une grosse centaine de teufeurs, les contrôleurs, qui effectuaient un filtrage des usagers sur le quai, ont fait jouer leur droit de retrait pour des raisons de sécurité (la leur et celle des voyageurs). La police est intervenue et les participants sont donc restés coincés en gare des Aubrais.

Les gares exceptionnellement ouvertes toute la nuit

La SNCF a exceptionnellement laissé les gares des Aubrais et d’Orléans ouvertes pour qu’ils puissent y passer la nuit. Les agents de police et de la SNCF, mobilisés toute la nuit pour gérer cette situation inhabituelle, précisent qu’il n’y a eu ni dégradation, ni agression, ni débordement.

Ce dimanche matin, vers 9 heures, une quarantaine de raveurs bien motivés ont pris un train vers Saint-Pierre-des-Corps pour rejoindre le millier de teufeurs déjà présents sur place. Mais la grande majorité d’entre eux ont préféré se diriger vers Paris. Deux voitures situées en queue d’un train leur ont été dédiés, encadrés par la police ferroviaire, pour ne pas déranger les autres clients.

La SNCF craint les retours de la rave ce dimanche

Déjà hier, à Paris, au départ à 22h32, de nombreux teufeurs sans titre de transport ont tenté de forcer le passage et ont été refoulés lors des filtrages sur le quai, ce qui a entraîné un retard de plus d’une heure. Le train est donc arrivé en retard aux Aubrais et n’a pu continuer sa route jusqu’à sa destination finale, en raison de travaux programmés de longue date. Certains usagers, qui devaient descendre entre les Aubrais et Tours ont dû passé la nuit à l’hôtel à Paris. Les autres ont été indemnisés pour le retard subi.

 

Source : Republique du centre > https://www.larep.fr/orleans/loisirs/insolite/2018/03/11/faute-de-train-pour-rejoindre-leur-rave-150-teufeurs-ont-dormi-dans-les-gares-des-aubrais-et-d-orleans_12768530.html