Radium – Death Summer Mix 2017

DJ membre depuis 1992 du mythique groupe MICROPOINT, qu’il fonde en collaboration avec Al Core, il a participé à la création de la scène électronique française dans son versant le plus extrême. Ce groupe a posé au cours de la dernière décennie du 20eme siècle; les bases d’un style de hardcore français tout à fait spécifique : le Frenchcore. Ils sortiront par la suite de nombreux maxis.

À partir de 1995, et en parallèle de sa collaboration avec Micropoint, Radium développe ses productions solo: de nombreuses sorties vinyles voient ainsi le jour sous ce pseudonyme. Il collabore en 1996 à la création des labels Dead End et Psychik Genocide, dans le but de produire et de promouvoir sa musique de prédilection : le hardcore (selon lui, la branche musicale la plus ouverte à l’expérimentation). L’année 1998 est marquée par la sortie du 1er album de Micropoint, baptisé ”Neurophonie”, et classé aujourd’hui parmi les réalisations pionnières du genre en France. L’engouement du public pour ce style à contre-courant prend ainsi de l’ampleur et, la même année, le duo se produit en live à la première Techno Parade devant plus de 100 000 personnes.

Le deuxième album de Micropoint, ”Anesthesie International” (2000), marque un tournant musical, à partir duquel la Techno Hardcore viendra côtoyer d’autres musiques parallèles. Cet album, un gigantesque succès, leur apporte la reconnaissance de la scène électronique internationale. La même année, Radium réalise son premier mix-CD ”Inhuman” : un mix fin et varié qui assoit définitivement la réputation qu’il a acquis sous ce pseudonyme. Il devient alors co-manager du label Audiogenic, qui obtient en très peu de temps une reconnaissance nationale aussi bien qu’ internationale grâce à la qualité de ses productions.

En 2001, Radium sort son premier album solo : ”Paranoia Performance”, qui est accueilli comme une réussite, et salué pour la qualité de sa production ainsi que l’originalité de ses compositions. De nombreux morceaux de cet album seront d’ailleurs remixés par des artistes tels que Tieum, The Speed Freak, Marc Acardipane ou encore Hellfish. Le succès de sa discographie l’amène à effectuer des prestations live avec Micropoint aussi bien qu’en tant que DJ sous le pseudonyme de Radium. Il écume alors les salles de concerts aux quatre coins de la France, agrémentant parfois ses shows d’un batteur et d’un MC.

Il revient en 2003 avec un deuxième album intitulé ”inExtremist”, poussant alors davantage son exploration de l’univers extrême! Il débute ainsi ses prestations ”live” en solo, qui ravissent tous les nostalgiques des performances de Micropoint. 2004 : La sortie d’un mix-CD ”Darkcore 7” sur le label hollandais, Master of Hardcore, démontre une fois encore l’habilité de cet artiste, qui travail sur des sons noisy et industriels pour composer des morceaux excessivement dancefloor !

C’est en 2006 que Radium signe son troisième album solo ”Terminal Trauma”, basé sur des titres plus mid tempo et sur lequel il accueille deux DJ pour faire les vocaux : Lenny Dee, mythe vivant de la scène électro internationale sur le titre “Free Party Animal”, ainsi que la jeune et prometteuse Daisy pour “Trust or Die”. À ce jour, Radium a participé aux plus importants évènements ou festivals français (Boréalis, Astropolis, Electromind, Nordik Impakt..) et se produit régulièrement à l’étranger : Angleterre, Suisse, Italie, Allemagne, Tchécoslovaquie, Belgique, Hollande, Canada, USA…

Après une longue période de séparation, Micropoint marque son retour en sortant l’album ”Overdose United” (2008), un album très attendu par le public, dans un style incisif, énergique, futuriste et référencé, comprenant à nouveau de nombreux featuring : Lenny Dee, The Horrorist, Punish Yourself…

Radium revient en 2009 avec un nouvel album solo sur CD et vinyl : ”MasterPiss”. Sorti sur Audiogenic, il attire autant les fans de la première heure que les plus jeunes recrues. ”MasterPiss”, un titre au jeu de mot explicite et politiquement incorrect.

Actualité 2012 : ”Le Fake”
Puisque le hardcore est avant tout une musique festive, radium a conçu ”Le Fake”, un album en forme de récréation musicale, dont les compositions viennent chatouiller le rock, la pop et le hip-hop et font se rencontrer des tubes de ces 20 dernières années avec ses tricks les plus innovants.
Une fois de plus, Radium montre que le hardcore n’est pas un courant sombre et confidentiel mais bien la musique qui accompagne la marche des danseurs sur le dancefloor de la bonne humeur assumée.

 

——–

 

Ça y est, c’est l’été, il fait beau, il fait chaud, les meufs sont a poil, mais bon, vu comment c’est parti, pas sur qu’on survive aux UVs!
Du coup, je balance mon Death Summer Mix 2017, profitez-en, ça sera peut-être le dernier que vous aurez l’occasion de découvrir avant l’apocalypse climatique!

Allez, cramez bien, et oubliez pas de vous retourner toutes les 30mn pour une cuisson optiumum! 

 

Source : Radium > https://www.facebook.com/Radium-28140995452/