Saint-Gaudéric : plusieurs articles de presse sur la free party…

Une centaine d’infractions relevées au cours de la rave-party

Une centaine d’infractions relevées : c’est le premier bilan communiqué hier matin par la préfecture de l’Aude concernant les contrôles systématiques des véhicules, réalisés à proximité de la rave-party qui se déroule depuis vendredi soir sur la commune de Saint-Gaudéric, dans l’Ouest-Audois, à la frontière avec le département de l’Ariège.

Parmi ces infractions, citons 12 conduites sous stupéfiants, sept usages et/ou détentions de stupéfiants, une conduite en état alcoolique, deux défauts de permis, une conduite malgré une suspension du permis de conduire, un refus d’obtempérer, un recel de véhicule volé, l’usage d’une fausse plaque d’immatriculation.

Les contrôles réalisés par les gendarmes ont aussi permis d’identifier et de prendre en charge un mineur, originaire d’un département voisin, signalé pour fugue, indiquait, hier matin, Grégory Lecru, directeur de cabinet de la préfecture de l’Aude.

Par ailleurs, les secours ont procédé à l’évacuation de quatre participants, suite à des malaises, consécutifs vraisemblablement à la consommation de cocktails de produits stupéfiants.

Le représentant de l’Etat annonçait qu’un pic de fréquentation avait été recensé pendant la nuit de samedi à dimanche «avec près de 1 500 personnes» sur le site.

Hier matin, Dominique Legros, maire de cette commune, constatait de nombreux départs sur le site et relevait aucun gros incident sur cette manifestation qui a toutefois perturbé la quiétude de ce village rural.

Rappelons que cette rave-part n’avait pas été déclarée auprès des autorités. Les teufeurs se sont installés dans une lande, au fond d’une vallée, qui appartient à un propriétaire privé. Lequel n’avait pas été informé et n’avait ainsi pas donné son accord pour un tel rassemblement sur ses parcelles.

Hier, les autorités ont maintenu le dispositif de sécurité autour du site, avec des contrôles systématiques opérés par les gendarmes de l’Aude, la présence des sapeurs-pompiers mais aussi d’une équipe de l’association départementale de protection civile. Dispositif qui devait rester sur place jusqu’aux derniers départs.

 

Source : La Dépêche > https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/02/2828857-centaine-infractions-relevees-cours-rave-party.html

 

———

 

Depuis samedi matin et jusqu’à hier, le petit village de Saint-Gaudéric, à la limite de l’Ariège, a mobilisé de nombreux personnels des services de l’État et du département, suite à l’arrivée de nombreux teufeurs sur un site privé de la commune, et sans autorisation du propriétaire, pour une rave party.

Un hélicoptère affrété

En moins de huit heures, la population a été multipliée par dix, et il a fallu s’adapter… Des dizaines de gendarmes se sont rendus à proximité des lieux et relayés pour effectuer des dizaines de contrôles, relevant plusieurs infractions sur les véhicules, quelques alcoolémies ou utilisation de matières illicites, alors que les pompiers étaient mobilisés afin de répondre en cas d’appel pour des secours. Plusieurs interventions ont été nécessaires pour évacuer des participants pris de malaises, dont une par hélicoptère. La gendarmerie, avec le lieutenant Jean-Yves Vincent, commandant la communauté de brigades de Bram, dont ce fut le dernier gros événement à gérer, ainsi que les services de la préfecture ont également eu recours à l’hélicoptère pour mieux appréhender les mesures à prendre et mieux visualiser les accès.

Dimanche après-midi, les participants commençaient à quitter les lieux. Saint-Gaudéric devrait retrouver sa tranquillité, dès ce mardi.

 

Source : La Dépêche > https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/03/2829452-rave-party-de-nombreux-services-mobilises.html

 

 

———

 

Saint-Gaudéric: une victime de la rave-party toujours hospitalisée

Dans un communiqué publié par la préfecture de l’Aude, le représentant de l’Etat, au sujet de la rave-party ce dernier week-end à Saint-Gaudéric, note “un bilan lourd , tant au niveau des contrôles de gendarmerie qu’au niveau du bilan sanitaire”. Les départs sont toujours en cours cet après-midi.

Les contrôles effectués par les 127 gendarmes mobilisés pointent 160 infractions : 37 conduites sous stupéfiants; 3 défauts de permis de conduire; 7 usages et détention de stupéfiants; 1 recel de véhicule volé; 7 conduites sous l’empire d’un état alcoolique dont 4 délits.

De nombreuses interventions sanitaires

Par ailleurs, de nombreuses interventions d’ordre sanitaire ont été nécessaires dont: 43 soins légers; 5 évacuations par les sapeurs-pompiers dont 1 en hélicoptère; 1 accident grave de la circulation sous stupéfiant. Un jeune majeur est maintenu sous surveillance médicale en centre hospitalier.

Rappelant que le département de l’Aude est exposé à des risques naturels prégnants (épisodes de fortes chaleurs, feux de végétation, épisodes cévenols)  qui peuvent exposer les participants à ce type de rassemblement, le préfet de l’Aude souligne l’importance de respecter les obligations légales, en particulier la déclaration en préfecture, un mois en avance,  pour tout projet de rassemblement festif  à caractère musical de plus de 500 personnes.

 

Source : La Dépêche > https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/03/2829790-saint-gauderic-une-victime-de-la-rave-party-toujours-hospitalisee.html

 

 

commentaires laissés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.