TEKNIVAL NEWS #3 – LE POINT SUR LE SITE ET LES DISCUSSIONS AVEC LE GOUVERNEMENT

 

SITE :

Pour le site, comme promis, on a travaillé pour vous trouver un site sympa, pas une base aérienne avec bitume et tour de contrôle ! C’est un champ de 57HA qui se situe en Indre et Loire et qui fait partie d’un ancien camp militaire.
Comme vous pouvez le voir sur la photo, c’est vraiment un lieu adapté : cadre sympa, entouré d’arbres, pas de village proche, bien desservi par des routes.

DISCUSSIONS AVEC LE GOUVERNEMENT

Freeform a envoyé un dossier avec la demande pour ce site, l’ensemble des points techniques et des demandes transmises par la Coordination Nationale des Sons qui garantissent l’organisation dans de bonnes conditions pour tous, autant les sons et le public que pour les secours et les riverains des communes alentours. (Pour ceux qui veulent plus de détails, on vous remet ça à la fin du message).
Nous savons qu’une première réunion a eu lieu entre les différents services de l’état concernés et qu’une prochaine réunion aura lieu la semaine prochaine, on devrait donc avoir des réponses rapidement sur le OU et le COMMENT du Teknival.

Du côté des sons, une réunion est prévue la semaine prochaine. Ce sera l’occasion pour eux d’étudier les réponses du gouvernement et de voir si ça leur convient ou pas.

En fonction des réponses des uns et des autres, nous sauront si nous avons réussi ou pas notre mission : parvenir à trouver une solution qui convienne à tous ! #mediationforaver!

 

///L’équipe Freeform

 

 

LES DEMANDES DE LA CNS POUR LE TEKNIVAL (Coordination Nationale Des Sons)

Sur la question du terrain :
• Les collectifs veulent pouvoir proposer et/ou valider le terrain sur lequel le teknival se passera.
• Pour cela, nous souhaitons que soit connu deux mois avant la manifestation (un moins minimum).
• Terrain d’au moins 50 ha, sans tour de contrôle et autres barbelés autour. (Cf. Base Otan, Cambrai etc.)
• Nous voulons avoir le contrôle total sur l’aménagement interne du site.
• S’il s’agit d’une mise à disposition, nous souhaitons une convention d’occupation en bonne et due forme spécifiant les dates d’entrée et de sortie, conditions de remise en état etc.

Date et durée
• Vendredi 27 avril au Mardi 1er mai.
• Nous avons besoin de temps pour préparer, monter, démonter et nettoyer. Nous avons donc besoin de pouvoir être sur site plusieurs jours avant et après, sans être importunés dans notre travail comme n’importe quel festival. (Du lundi 23 au vendredi 4 mai).

Sur la question de la réduction des risques et de la sécurité de participants :
• Les associations de RDR doivent être partie prenante à part entière du dispositif de secours et participer à l’ensemble de a préparation et de la prise de décision.
• L’implantation des postes de secours et le fonctionnement du dispositif de secours sera discutée avec les organisateurs comme sur un festival classique.
• Les associations de RDR pourront mener des tests sur les produits et seront équipées d’un spectromètre et des moyens opérationnels pour s’en servir.
• Une zone de repos sera mise en place pour les personnes quittant le site
• Une quantité d’Éthylotests suffisante (10 000) sera mise à disposition des associations de RDR et des organisateurs pour assurer une vraie mission de sécurité routière

Nettoyage, recyclage
• Nous souhaitons être aidés dans le processus de tri des déchets que nous allons mettre en place. Demande de bennes à verre et de cages à plastique pour le tri à la commune ou au SITCOM (ou équivalent) le plus proche.

Relations riverains et élus locaux
• Organisation en concertation avec les services de préfectoraux de réunions d’information et de sensibilisation aux riverains et aux élus locaux pour présenter le projet de casser les inquiétudes et représentations

Médias
• L’initiative de la communication appartiendra aux organisateurs (sauf force majeur) et la communication se fera de manière conjointe avec le service com de la préfecture concernée.

Financements :
Les collectifs prendront en charge les éléments suivants :
• Installations scéniques, décors, équipements techniques
• Encadrement et gestion du rassemblement etc.
• Sanitaires (WC + eau)
• Éléments de régie générale (fléchage, éclairage etc.)
• Location du site si possible
• Installation des bennes à déchet sur site

Nous souhaitons une aide de la collectivité pour les points suivant :
• Secours et SDIS
• Traitement des déchets
• Éventuels aménagements routiers relevant de la DDE

Point administratif :
• Une autorisation de débit de boisson en bonne et due forme
• Une prise de contact avec le SACEM pour expliquer que les musiques jouées ne sont pas du répertoire

Contrôles et sécurité routière
Si nous reconnaissons qu’il est important d’avoir des contrôles de sécurité routière en sortie de manifestations, nous insistons sur les points suivants :
• Les fouilles globales et massives des organisateurs et participants doivent cesser car elles n’apportent rien. Des contrôles spécifiques et motivés peuvent être réalisés si nécessaire mais en aucun cas de matière systématique et industrielle comme lors des dernières éditions du teknival légal.
• Dans l’ensemble, autant sur les sorties que sur les entrées, nous voulons un dispositif raisonnable et sécurisant, sans excès.

commentaires laissés