TOTAINVILLE – Rave-party fatale pour un homme de 19 ans

Un jeune homme originaire d’Uxegney est mort d’une défaillance cardiaque ce dimanche après-midi, alors qu’il participait à une rave-party dans un bois situé à proximité de Totainville.

C’est un véritable drame qui s’est noué hier après-midi, en pleine forêt communale de Totainville. Un jeune homme de 19 ans y a trouvé la mort alors qu’il participait à une rave-party.

Une petite centaine de personnes s’était regroupée samedi soir, dans les bois de cette commune, pour prendre part à cet événement qui s’est tenu dans un ancien site de stockage de munitions. (nos photos) Les participants étaient essentiellement des Vosgiens mais il y avait aussi des Alsaciens et des Francs-Comtois. La rave-party suivait son cours sans incident particulier, le tout sous la vigilance des gendarmes qui avaient déployé une dizaine de militaires aux abords du site afin de procéder à divers contrôles.

Sauf que ce dimanche, en tout début d’après-midi, la « free-party » a viré à la tragédie avec le décès de ce jeune Vosgien de 19 ans.

Décès déclaré vers 14 h

Originaire d’Uxegney, la victime aurait été prise d’une défaillance cardiaque alors qu’elle se trouvait à l’intérieur d’un véhicule. Se rendant compte que l’homme était en train de s’enfoncer dans un état critique, des participants ont alors contacté les secours.

Très vite, les médecins du Samu de Vittel sont arrivés sur les lieux et ont tenté une réanimation pendant de longues minutes. Malheureusement, leurs efforts ont été vains et ils ont dû se résoudre à déclarer le décès du jeune homme vers 14 h.

Suite à ce drame, les gendarmes ont investi les lieux pour procéder à diverses opérations. « Nous avons contrôlé les identités de toutes les personnes présentes et nous avons aussi procédé à leurs fouilles ainsi qu’à des recherches dans les véhicules présents sur site. Nous avons trouvé quelques produits stupéfiants », avoue le colonel Dominique Schoenher, commandant de groupement de la gendarmerie, avant de préciser qu’un contrôle alcoolémie et stupéfiants était aussi mis sur pied à la sortie du site.

Bien entendu, les militaires ont également procédé à la recherche d’éléments concernant le décès du Vosgien. Des procédures nécessaires puisque le Parquet a ouvert une enquête de flagrance pour homicide involontaire. Dans ce contexte, le vice-procureur Vincent Légaut a demandé qu’une analyse sanguine soit procédée sur le jeune homme afin de déterminer avec certitude les toxiques qu’il a pris lors de la « free-party ». Mais d’après les premiers éléments relevés par les enquêteurs, il semblerait que le jeune vosgien a consommé de l’ecstasy et de la MDMA.

L’enquête permettra donc de faire ou non le lien entre une éventuelle prise de stupéfiants et ce malaise cardiaque. Et si c’est le cas, les gendarmes devront déterminer dans quelles circonstances le jeune Ursinien s’est procuré ces produits.

En attendant ces prochains résultats, les deux organisateurs de la rave-party ont été placés en garde à vue.

Sergio DE GOUVEIA

 

Source : Vosges Matin > http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2018/01/15/rave-party-fatale-pour-un-homme-de-19-ans